A la fois statisticien de génie et raté professionnel, William Playfair est l'un de ces personnages qui se définissent par leurs extrêmes tant il semble dénué de juste mesure. Homme aux mille métiers et aux mille échecs, il a pourtant inventé les histogrammes et initié la Data Visualisation. Mais le plus dérangeant chez ce personnage est qu'avec 250 ans d'avance il était parfaitement conscient de révolutionner notre manière de comprendre et de progresser.  

La Data Visualisation par l'esprit des Lumières

En ce mardi 14 juillet 1789, William Playfair est pressé par la masse des parisiens qui viennent de piller les stocks d’armes des Invalides. Emporté par cet élan collectif il se dirige avec eux vers la Bastille où il sera l’un des 900 braillards qui feront tomber le pont-levis de la forteresse.

william playfair DatavizWilliam Playfair

Pourtant, cet écossais aux mille métiers est très différent de ces émeutiers. Tour à tour mécanicien, comptable, courtier, traducteur, journaliste, ou orfèvre il n’est pas un travailleur manuel désœuvré, mais un homme aux capacités d’adaptation étonnantes qui s’est réinventé de multiples fois sans jamais obtenir les succès qu’il escomptait. Si Playfair se retrouve face aux hautes murailles de la Bastille c’est qu’il est l’un de ces agitateurs d’idées, nourris par l’esprit des Lumières, qui sont animés par le besoin obsessionnel de dépasser les limites définies par les conventions.

William Playfair est un hommes à la grandeur discrète qui vient de publier à Londres un ouvrage comme il n’en a jamais été produit auparavant, le premier livre à présenter des graphiques statistiques.

Son ambition avec The Commercial and Political Atlas était de présenter les importations et exportations de différents pays sur plusieurs années consécutives. Ce type de données était habituellement présenté dans des tableaux de chiffres qui présentaient l’inconvénient de ne pas permettre de comparaison intuitive des grandeurs.

Certes, on connaissait déjà le principe de la frise chronologique pour représenter l’évolution d’une valeur sur une période donnée, mais ce principe n’était plus applicable si l’on souhaitait représenter l’évolution de nombreuses valeurs. C’était un point de blocage majeur à la diffusion de la connaissance à une époque où les scientifiques, les économistes, les ingénieurs et les historiens, - mûs par l’esprit des Lumières - souhaitaient communiquer avec des chiffres sur leurs travaux et leurs découvertes.

Pour offrir une solution de comparaison des valeurs Playfair a dû inventer quelque chose de totalement nouveau : la représentation en bâtons, qui a initié un nouveau langage de communication à travers les chiffres, et qui a lancé une dynamique de progrès successifs qui se sont étalés sur plus de 250 ans.

Data Visualisation William Playfair

Histogramme par William Playfair

 

La Data Visualisation comme outil d'apprentissage

Il faut bien comprendre que son invention n’a pas été un heureux accident, car produire un histogramme implique de connaitre des théorèmes et des modèles de distributions complexes qui était à cette époque bien moins généralisés qu’ils ne le sont aujourd’hui, et à ce titre ses représentations en bâtons sont d’autant plus remarquables.

Par ailleurs, il est indéniable que Playfair utilise dans ses représentations des principes graphiques qui donnent une grande lisibilité à l’information et rendent les données vivantes. Autrement dit, son invention a augmenté la capacité à comprendre et à apprendre, ce qui peut faire écho à l’expérience de chacun aujourd’hui encore : William Playfair nous a donné les moyens de progresser sans nous baser exclusivement sur des mots.

William Playfair data Visualisation

Histogramme par William Playfair

En introduisant un langage graphique il a tout simplement complété le langage verbal avec un outil de communication visuel plus accessible aux gens. Il s’agit là de la fonction première de la Data Visualisation moderne qui joue un rôle de médiation entre des données et les connaissances que l’on en retire. Le plus saisissant est que William Playfair était pleinement conscient de ce potentiel qui a animé toute sa démarche.

"Il n’y a pas d’étude qui soit moins séduisante, ou plus stérile et fastidieuse que les statistiques, à moins que l’esprit et l’imagination soient mis à contribution ou que la personne qui étudie soit particulièrement intéressée par le sujet ; ce dernier cas étant rare chez les jeunes gens quel que soit leur rang social." - William Playfair

250 ans après, cette approche saisie par sa modernité et demeure le moteur des approches Data Visualisation :  transformer de vastes volumes de données en une information synthétique et accessible. Ce qu’à compris William Playfair dès le XVIIIe siècle est que la représentation graphique de donnée peut être un outil heuristique qui permet de comprendre graduellement un phénomène aussi complexe soit-il. Big Up, William.

  

William Playfair / 1759- 1823

 Pour en savoir plus :

  Data Visualisation marketing avec Reeport

Écrit par Tomasz Stachorko le 21 December 2018.

A propos de l'auteur

Data Visualisation, KPI, Dashboard, Data Driven... Aucun autre animal n'a été maltraité ou blessé durant la rédaction de mes articles.

Articles que vous pourriez aimer